fr
en

Parole d'expert : Thomas Beaujoin

Infographiste 3D chez L'Espace

19 Apr. 2020
Fabienne Legall Directrice marketing
Fabienne Legall

Thomas Beaujoin

Après un diplôme en animation, technologie interactive, vidéographie et effets spéciaux, Thomas Beaujoin a commencé sa carrière en tant qu’infographiste 2D et 3D, avant de s’orienter uniquement vers la 3D au service de l’aménagement d’espaces de travail. Il travaille aujourd’hui chez L’Espace, agence conseil pour l’aménagement d’espaces de travail performants. 

Les espaces de travail connaissent des transformations majeures depuis quelques années. Comment la 3D est-elle intégrée dans l’offre de services que vous proposez à vos clients ?  

Lorsque nous répondons à un appel d’offre, nous faisons une réunion avec le commercial chargé du projet afin de déterminer ses besoins en terme de visuels. Nous regardons ensemble les documents graphiques du client qui vont nous aider à déterminer les grandes lignes directrices du projet. Ensuite nous étudions plus précisément les plans du bâtiments et déterminons ensemble les points de vues qui semblent les plus intéressants à réaliser. Nous montons ensuite les 3D sur 3ds max et réalisons les rendus avec Vray, en apportant un soin particulier aux détails, à la fois sur le mobilier que nous préconisons et également sur les éléments de « décors ». 

Nos images doivent être le plus réalistes possibles afin de permettre au client de se projeter facilement dans son futur aménagement. Ces visuels permettent également de démontrer la cohérence de l’ensemble de la sélection produit et son adéquation avec les souhait du client. 

En conclusion, la 3D est un support commercial, devenu essentiel dans notre processus de travail.

Quel est le plus grand challenge technique ou artistique dans les images que vous réalisez aujourd’hui et pourquoi ?  

D’un point de vue artistique, l’un des éléments les plus difficile à appréhender -et qui est l’un des plus important- est la lumière. En effet, une belle lumière naturelle est souvent le point de départ d’une image réussie. Il faut maintenir une visibilité de l’ensemble de la scène tout en ayant un certain contraste pour rendre l’image intéressante. La gestion des arrières plan peut également être complexe. Nous ajoutons une image d’arrière-plan sous Photoshop en post production, et si celle-ci n’est pas bien calée au niveau de la luminosité et de la perspective, cela peut gâcher un rendu. 

Sur un plan plus technique maintenant, le plus gros problème que nous rencontrons est lié à la qualité des modélisations 3D des certains mobiliers de nos partenaires. En effet, il arrive souvent que ceux-ci aient été conçus sur des logiciels techniques tels que Autocad et ne soient pas adaptés à la qualité de rendus que nous recherchons (problèmes de facettes, arrêtes trop nettes etc). Lorsque les délais nous le permettent, nous sommes donc obligés de remodéliser ces éléments directement dans 3ds max afin de les utiliser dans nos scènes.   

La réalité virtuelle a trouvé de nombreux débouchés dans l’immobilier avec les visites virtuelles de programmes en construction par exemple. Est-ce une technologie à laquelle vous réfléchissez pour l’agencement de bureau ? 

C’est effectivement l’une des principales pistes de réflexion concernant le développement de nos rendus client. Lorsqu’elle est maîtrisée, cette technologie offre des possibilités très larges et novatrices. Je suis personnellement très intéressé par le logiciel Unreal Engine, qui serait à mon sens le plus adapté à notre secteur d’activité. En effet, il permet de créer de véritables visites virtuelles interactives (possibilité de changer des revêtements, contrôle sur les lumières etc) ; tout en maintenant une qualité visuelle presque aussi élevée que sur nos images fixes. 

 Le seul inconvénient est le temps de travail que cela représente. 

Cependant, la valeur ajoutée est vraiment intéressante : par exemple, si nous modélisons et aménageons un étage entier, l’utilisateur pourra vivre une expérience immersive inédite et déambuler à sa guise dans l’intégralité de ses futurs bureaux. Je pense que cela nous aidera à guider nos clients et à les accompagner de la meilleure façon tout au long du projet.   

https://www.lespace-paris.fr/