fr
en

La capture des matériaux réels : la prochaine étape du photoréalisme ?

28 Jun. 2017
Ranch Computing
Ranch Computing

Un des postes chronophages dans la recherche du photoréalisme est la reproduction de shaders identiques à des échantillons réels. Nous sommes confrontés à 2 problèmes : la capture des textures d'un matériau (bois, cuir…) et la reproduction de son aspect (brillance, rugosité, transparence…). Les problèmes liés à l'acquisition des textures des matériaux sont en grande partie résolus à l'aide de logiciel comme Substance Designer 6 et de ses nouvelles fonctionnalités de scan processing. Un très bon tutorial sur la capture et le processing des textures à moindre coût est disponible ici

La société Vizoo propose une version professionnelle de la méthode précédente avec l'utilisation d'un scanner et d'un logiciel dédiés à la capture de texture. Chacune des 2 solutions permettent de créer les différentes maps nécessaires à la conversion numérique de notre matériau (diffuse color, roughness, normal map…).

Capturer l'apparence du matériau nécessite des moyens techniques de pointe. Deux solutions ont attiré notre attention :

Le premier est un service et une bibliothèque fournis par Chaos Group (éditeur de moteur de rendu Vray) : VRscans et VRscans library. On peut envoyer directement ses échantillons à mesurer au laboratoire de Chaos Group pour recevoir en retour un fichier numérique utilisable dans V-Ray. Le prix fait l'objet d'un devis pour les techniciens du laboratoire. L'abonnement annuel à la bibliothèque de matériaux coûte 420 euros pour actuellement 550 matériaux disponibles.

Au moins aussi performant et ne dépendant pas d'un moteur de rendu nous avons le TAC (Total Appareance Capture). Cet outil de capture de matériau est développé par X-rite - Pantone.

X-rite, déjà bien connu pour ses gammes d'outils de calibration et de mesure de couleur et de brillance, s'est lancé il y a quelques années dans la mesure d'échantillons physiques. L'offre était tournée principalement sur le service avec la mesure dans leur laboratoire sur le TAC Dome. L'appareil a été adapté aux besoins et budget des entreprises avec le TAC 7.
Enfin un outil de mesure performant disponible pour tous.

Grâce au format AxF (Appearance Exchange Format) X-rite permet à de nombreux renderers comme Keyshot, Autodesk Vred, Iray et Maxwell Render 4.1 (en cours de déploiement chez Ranch Computing) d'utiliser les données capturées.
Cliquez ici pour découvrir quelques exemples de fichiers AxF.  

Parions que dans un futur proche les outils de capture d'apparence se démocratiseront et nous permettront de réaliser simplement et rapidement nos bibliothèques de matériaux.